Le Monde (@lemondefr) — Premier quotidien français. France's leading newspaper.
Si l’on espérait qu’avec Une vie cachée, récit du martyre d’un objecteur de cons
895 3
Si l’on espérait qu’avec Une vie cachée, récit du martyre d’un objecteur de conscience autrichien sous le régime nazi, le réalisateur américain Terrence Malick reviendrait à plus de conventions, on en sera pour ses frais. Les premières séquences montrent la vie heureuse de Franz et Frani Jägerstätter (interprétés par les acteurs August Diehl et Valerie Pachner), fermiers à Sankt Radegund, petit village du Haut-Danube, parents de trois petites filles. Cette harmonie est brisée par l’appel sous les drapeaux frappés du svastika de tous les hommes autrichiens. En 1940, Franz est mobilisé, fait ses classes et revient à la ferme. Au fil des mois, de plus en plus de ses concitoyens sont rappelés, et – cette fois – forcés de prêter serment à Adolf Hitler. Résolu à ne pas jurer, le fermier cherche secours auprès du prêtre de sa paroisse. Au fil des saisons, la pastorale se transforme en passion, le paysan en martyr. - Valerie Pachner et August Diehl, les acteurs du film de Terrence Malick, « Une vie cachée », sur la Croisette, le 19 mai. Photo : Paolo Verzone (@paoloverzone) / VU (@vu_photo) #PourLeMonde - #Cannes2019#TerrenceMalick
20.05.2019 18:15:16
Dans l’excellent film Alice et le maire, de Nicolas Pariser, Fabrice Luchini est
1.8K 13
Dans l’excellent film Alice et le maire, de Nicolas Pariser, Fabrice Luchini est Paul Théraneau, un élu socialiste, qui, à la tête d’une ville française depuis trente ans (en l’occurrence Lyon), essaye de retrouver le goût du combat. Sur l’écran, Fabrice Luchini se glisse si bien dans le personnage qu’à la fin de la projection à La Quinzaine des réalisateurs, un spectateur s’exclamera qu’il ferait un excellent maire ! Il s’en amuse, cet anarchiste, fan de Péguy comme de Céline, de Philippe Muray comme de Guy Debord : « Je suis très opposé à la pensée progressiste de ce maire. Je ne peux pas être de gauche pour une histoire toute simple : je viens de faire 450 km sur la route. Et le comportement des automobilistes à lui seul me castrerait toute velléité de croire en l’humanité. » - L’acteur Fabrice Luchini à Cannes, le 18 mai. Photo : Paolo Verzone (@paoloverzone) / VU (@vu_photo) #PourLeMonde - #Cannes2019#FabriceLuchini
20.05.2019 17:21:09
Les 396 étudiants de l’université Morehouse, établissement créé en 1867 afin d’o
6.9K 109
Les 396 étudiants de l’université Morehouse, établissement créé en 1867 afin d’offrir une éducation supérieure aux Afro-Américains, à Atlanta, en Géorgie (Etats-Unis), s’attendaient déjà à passer une bonne journée, dimanche 19 mai, pour leur cérémonie de remise des diplômes. Puis Robert F. Smith, le premier intervenant de cette cérémonie, a commencé son discours. Cet homme d’affaires noir – dont la fortune est estimée à plus de 5 milliards de dollars – a annoncé aux étudiants de la promotion 2019 qu’il allait effacer la totalité de leurs dettes estudiantines, soit une quarantaine de millions de dollars. Le coût faramineux de la formation universitaire aux Etats-Unis ainsi que le nombre croissant de personnes dans l’incapacité de rembourser leurs dettes ont fait de la question des prêts étudiants une affaire nationale. La dette estudiantine dépasse aujourd’hui les mille milliards de dollars, selon l’agence Fitch. - Des étudiants réagissent à l'annonce de Robert F. Smith le 19 mai. Photo : Steve Schaefer/Atlanta Journal-Constitution via AP (@apnews) - #EtatsUnis#Education
20.05.2019 13:58:10
Pour François-Xavier Bellamy, « L’union européenne doit sortir de la naïveté ».
1.1K 37
Pour François-Xavier Bellamy, « L’union européenne doit sortir de la naïveté ». Dans un entretien au « Monde », la tête de liste du parti Les Républicains aux élections européennes plaide pour réorienter l’UE afin de ne pas « sortir de l’histoire » et regrette que la campagne ait été dominée par l’affrontement entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. - François-Xavier Bellamy, tête de liste des Républicains, au siège du parti à Paris, le 17 mai. Photo : Ludovic Carème (@ludovic_careme) #PourLeMonde - #ElectionsUE19
20.05.2019 13:18:08
Après sa trilogie, Naissance des pieuvres (2007), Tomboy (2011) et Bande de fill
1.2K 4
Après sa trilogie, Naissance des pieuvres (2007), Tomboy (2011) et Bande de filles (2014), Céline Sciamma a retrouvé la page blanche sur laquelle, comme tout cinéaste, il lui a fallu écrire une autre histoire, créer de nouveaux personnages et trouver ce qui pouvait les relier. Son nouveau long-métrage, Portrait d’une jeune fille en feu, qui a été présenté, dimanche 19 mai, en compétition à Cannes, met en scène, dès le générique, ce commencement d’une œuvre. De cette mythologie au XVIIIe siècle, le film trace une ligne ininterrompue qui révèle ce qui se joue d’immuable dans l’acte créatif et l’histoire des sentiments. La fluidité et la précision de la mise en scène, la sensualité de l’image qui berce ce propos pourraient produire le même effet sur nous. Mais les accents de modernité que glisse dans son chant d’amour Céline Sciamma sont là pour nous tenir en éveil. Et nous rappeler que dans cette éternité un combat est toujours à mener, celui des femmes pour obtenir leur libre arbitre. - La réalisatrice Céline Sciamma, le 19 mai, à Cannes. Photo : Paolo Verzone (@paoloverzone) / VU (@vu_photo) #PourLeMonde - #Cannes2019#CelineSciamma
20.05.2019 12:28:09
En écho rapproché du film d’ouverture de la Sélection officielle – The Dead Don’
2.1K 10
En écho rapproché du film d’ouverture de la Sélection officielle – The Dead Don’t Die, de Jim Jarmusch –, on découvre à la Quinzaine en Zombi Child une stimulante réplique de Bertrand Bonello. La mélancolie farcesque du premier y cède le pas au romantisme et à la finesse politique du second. Zombi Child se réfère moins en effet à la créature hollywoodienne fantasmatique qu’au substrat haïtien qui lui a donné naissance : soit une personne condamnée à la mort sociale, empoisonnée, enterrée puis exhumée pour devenir, sous l’effet de la drogue et de la sujétion, un marginal sous contrôle, un esclave pour dire le mot. - Les actrices de Zombi Child, de gauche à droite : Mathilde Riu, Adilé David, Wislanda Louimat, Ninon François et Louise Labeque au Festival de Cannes, le 16 mai. Photo : Paolo Verzone (@paoloverzone) / VU (@vu_photo) #PourLeMonde - #Cannes2019#ZombiChild#BertrandBonello
19.05.2019 14:12:09
Si le hérisson devient l’ami du cuisinier, ce n’est point pour sa chair, puisque
3.5K 24
Si le hérisson devient l’ami du cuisinier, ce n’est point pour sa chair, puisque l’espèce est protégée (le « niglo », sorte de ragoût, appartient néanmoins à la culture culinaire tzigane), mais pour son allure hirsute qui ne cesse de susciter l’inspiration. Nostalgie de l’ère punk, rébellion créative, fantaisie ­graphique instagrammable ? Toutes les interprétations sont possibles. - Photo : Chang Ki Chung (@changki_chung) #PourLeMonde - #Cuisine
19.05.2019 10:30:16
Alice (interprétée par Emily Beecham, à gauche) travaille dans un laboratoire à
1.4K 2
Alice (interprétée par Emily Beecham, à gauche) travaille dans un laboratoire à la fabrication d’une plante dont le parfum serait assez euphorisant pour que les acheteurs d’un seul de ces pieds porteurs d’une fleur d’un rouge aveuglant ne puissent plus jamais s’en passer. Pour « Little Joe » son premier film en compétition officielle, la réalisatrice autrichienne Jessica Hausner (à droite) s’aventure aux frontières de la psychose, entre série B et théâtre de l’absurde. - En photo : Jessica Hausner et Emily Beecham au palais des Festivals, à Cannes, le 17 mai, par Paolo Verzone (@paoloverzone) / VU (@vu_photo) #PourLeMonde - #Cannes2019
19.05.2019 09:47:21
Les petits maux qui minent un homme vieillissant sont assez répandus pour n’inté
3.7K 31
Les petits maux qui minent un homme vieillissant sont assez répandus pour n’intéresser que les intéressés et – dans le meilleur des cas – ceux qui l’entourent. Pedro Almodovar, 70 ans le 25 septembre, les a placés au service de son cinéma. De cette mise au pas de contrariétés quotidiennes il a fait naître son film le plus achevé depuis Volver, le plus doux depuis La Fleur de mon secret, le plus étourdissant depuis Parle avec elle. On trouvera au centre de Douleur et Gloire un réalisateur vieillissant et fameux, Salvador Mallo. Pour l’incarner, Antonio Banderas s’est un peu vieilli (il a une bonne dizaine d’années de moins qu’Almodovar), beaucoup ébouriffé, affirmant, dès les premières séquences, la proximité entre auteur et personnage. On peut s’amuser à rechercher les détails empruntés à la vie quotidienne de Pedro Almodovar qui, depuis la sortie triomphale de son film en Espagne, le 22 mars, s’amuse à semer des petits cailloux dans tous les sens. - Antonio Banderas à Cannes le 15 mai. Photo : Paolo Verzone (@paoloverzone) / VU (@vu_photo) #PourLeMonde - #Cannes2019#AntonioBanderas#PedroAlmodovar#Cinema
18.05.2019 17:40:09
Sa jeunesse, sa fraîcheur, son étrangeté au milieu politique, son indifférence a
1.9K 6
Sa jeunesse, sa fraîcheur, son étrangeté au milieu politique, son indifférence aux coups stratégiques – autant de traits dont Anaïs Demoustier, s’empare avec une impression de naturel confondant pour incarner Alice Heimann. Des traits tombent d’autant plus à pic qu'à son contact, Paul Théraneau (un maire socialiste de Lyon rincé par trente ans de mandat, interprété par Fabrice Luchini) se met en mouvement pour prendre la tête du parti et se positionner ensuite comme candidat à la présidentielle, dans « Alice et le maire », un film de Nicolas Pariser, lucide et subtil. - En photo : L’actrice Anaïs Demoustier, à Cannes, le 17 mai. Paolo Verzone (@paoloverzone) / VU (@vu_photo) #PourLeMonde - #Cannes2019
18.05.2019 15:40:11
Malgré la reprise économique et la baisse du chômage, la précarité de l’emploi e
1.7K 16
Malgré la reprise économique et la baisse du chômage, la précarité de l’emploi et les bas salaires sont omniprésents au Portugal. Le marché du travail reste fortement dual avec d’un côté, des CDI très protégés, et de l’autre, des contrats précaires et peu payés, dont les salariés peinent à sortir. En 2018, 890 000 personnes étaient en CDD, selon les statistiques officielles, soit 22 % des salariés, contre 14,1 % dans l’Union européenne. De plus, les prix des logements ont flambé dans le centre de Porto et à Lisbonne. - 1 : Romana Sousa, 69 ans, à Lisbonne. L’assistante maternelle enchaîne les contrats très précaires depuis plus de trente ans. En raison de son statut, elle n'a jamais pu décrocher de prêt pour acheter un appartement ou une voiture. 2 : Liliana Rosa, 28 ans, à Lisbonne. Orthophoniste, elle enchaîne les contrats très précaires. Certains mois, elle parvient à dépasser le salaire minimum de 700 euros. D’autres non. Pour compléter, elle travaille parfois dans des centres d’appels. Elle vit toujours chez ses parents. « Les propriétaires refusent de louer à des personnes comme moi. » - Photos : Baptiste de Ville d'Avray (@ayonimorocco) #PourLeMonde - #Portugal#Economie
18.05.2019 12:52:09
Le texte « asile et immigration » avait secoué les rangs de l’Assemblée national
1.7K 11
Le texte « asile et immigration » avait secoué les rangs de l’Assemblée nationale lors de son examen en 2018. Incarnant aux yeux de ses détracteurs la ligne dure du gouvernement sur la question migratoire, personnifiée à l’époque par le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, il entendait notamment améliorer les reconduites à la frontière. Mais Cinq mois après l'entrée en vigueur de la loi Collomb, l’allongement de la durée de rétention à trois mois, qui avait provoqué la polémique en 2018, est rarement utilisé. Dans la cour du centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot (Seine-et Marne), que nous avons pu visiter début mai aux côtés de Xavier Iacovelli (sénateur socialiste des Hauts-de-Seine qui a exercé son droit de visite parlementaire) on croise ce jour-là Héritier. Cet homme congolais accuse cinquante-cinq jours de rétention. Arrêté à son arrivée en France, à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, il a déjà refusé d’embarquer une fois dans un vol retour. « J’attends les quatre-vingt-dix jours », dit-il, entre résignation et espoir que le temps joue en faveur d’une libération. - Photos : dans le centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot (Seine-et Marne), le 6 mai. @kamilzihnioglu#PourLeMonde - #immigration#Societe
18.05.2019 12:44:54
Next
loading